La tisane : infusion ou décoction ?

La tisane correspond à une boisson obtenue en utilisant des méthodes durant lesquelles la plante libère les composants renfermant ses propriétés. La décoction et l’infusion figurent parmi les modes de préparation de tisanes les plus populaires. Chacune peut être privilégiée selon les plantes employées, en règle générale. Connaître les différences existantes entre ces deux techniques est incontournable pour les amateurs de tisane car elles influencent grandement la saveur et le goût de celle-ci.

Infusion, la solution bouillonnante

La technique de l’infusion est directement favorisée lorsque les parties des plantes sont solubles dans l’eau. En effet, cette méthode implique principalement les parties délicates et tendres des plantes (feuilles, fleurs, sommités fleuries, etc.). Son principe consiste à porter l’eau à ébullition, pour ensuite la verser sur l’herbe préparée au préalable ou bien de disposer la plante dans de l’eau bouillante.

Le mélange doit être couvert afin de prévenir l’évaporation des substances volatiles. Cela permet aussi de maintenir le contact des plantes avec l’eau pendant une période variant de 3 à 10 minutes. L’infusion doit être réalisée hors du feu et le temps d’infusion dépendra du dosage, du type de plante et de la quantité d’eau à bouillir. L’opération ramollit les tissus de la plante, libérant ses principes actifs et le filtrage de l’ensemble donnera un liquide appelé « l’infusé ».

Décoction pour les dures à cuir

La décoction est utilisée en trempant la plante dans de l’eau froide pour ensuite chauffer la mixture à ébullition dans une casserole avec un feu doux durant une dizaine de minutes. Cette méthode demeure surtout recommandée pour les parties coriaces des plantes (graines dures, écorces, racines, etc.) et le « décocté » sera obtenu en filtrant le mélange, qui pourra en plus être refroidi.

Les parties servant à la décoction ne délivrent des principes actifs que si l’ébullition est maintenue sur une durée prolongée (une heure au maximum), où la chaleur aura une plus forte action sur les plantes. Cette opération permettra notamment d’extraire plus de principes actifs par rapport à l’infusion. En revanche, elle induira plus d’amertume et d’astringence dans la tisane.

Décoction ou infusion ?

Le choix entre les 2 méthodes reste subjectif selon chaque personne. Toutefois, certains détails peuvent faire pencher la balance en faveur de la tisane en infusion ou décoction. Les plantes sèches produisent par ailleurs un goût plus soutenu, en comparaison aux plantes fraîches qui donnent plutôt une infusion légère.

Les individus en quête de boissons plus savoureuses sont donc conseillés de préparer leurs tisanes en utilisant la méthode de l’infusion avec des plantes sèches. La décoction, quant à elle, est idéale pour les personnes souhaitant consommer une boisson chaude, avec la possibilité de la refroidir sans subir une perte de saveur. Les deux méthodes sont tout de même compatibles pour la préparation de multiples combinaisons de plantes dans le but de donner des concoctions relativement uniques.

Comment faire une infusion de CBD ?
Sommeil, digestion, bien-être, détox : la tisane, cette boisson aux 1000 vertus