Café et commerce équitable : qu’est ce que ça implique ?

Le commerce équitable réside sur un fondement simple : effectuer des achats à des producteurs à un prix élevé au cours du marché tout en assurant un échange entre les consommateurs et les acheteurs. Par exemple, l’entreprise de la marque de vêtement IDEO effectue la visite des producteurs de coton bio en Inde, plus particulièrement à Bombay. La production du café est également concernée par ce système du commerce équitable. Les producteurs de café sont souvent confrontés aux contraintes liées au prix du commerce international imposé par les grandes multinationales. Un système d’approche a été mis en place pour protéger les producteurs et la population locale. La mise en place des coopératives entraîne un grand développement au niveau local des pays producteurs de café.

La nécessité du commerce équitable

Ce sont les multinationales qui fixent le prix des produits agroalimentaires. Ces entreprises achètent en grande quantité. Ces prix presque bas ne couvrent même pas le coût de production des petits producteurs. De l’année 2000 à 2005, par exemple, le prix du café était de 0,45 dollar, alors que le coût de production était de 0,80 dollar. Seules les grandes exploitations arrivent à résister. La population telle que les paysans, ils abandonnent la plantation pour rester dans les bidonvilles. L’exploitation du café commerce équitable motive les producteurs de café de prendre en main l’amélioration de cette culture d’exportation.

Le fondement du commerce équitable

L’esprit du commerce équitable vient sur la volonté de rapprochement entre les consommateurs finals et les producteurs. La raison est pour diminuer les marges bénéficiaires prises et gagnées par les intermédiaires et introduire et mettre une valeur et une appréciation sociale dans le système d’achat. Le fondement « trade, not aid », en français « du commerce, sans aide » englobe la raison du commerce équitable. Le commerce doit donner une opportunité aux producteurs de se développer, sans passer par la charité, juste en donnant à la juste valeur et prix des productions agricoles. En ce qui concerne le commerce équitable, lune aide sans travail est à éradiquer. Il faut que la production suffise pour se développer.

Le processus du commerce équitable

Les petits producteurs des nations du Sud sont les premiers concernés du commerce équitable. L’association dans une coopérative permet à la population locale d’être active pour leur développement. C’est la coopérative qui gère le fonds et la prime pour le développement versée par les acheteurs, afin de réaliser les projets sociaux tels que la construction des centres de soins et la construction des écoles. Il y a aussi les projets écologiques tels que la culture d’espèces rares et menacées puis la reforestation. La coopérative doit respecter et suivre à la lettre les règles de l’OIT sur l’interdiction du travail des enfants et le travail forcé.

Informations autour du vin pour les amateurs
Café con hielo : comment préparer un café glaçons ?